Comment laver ses affaires de sport de manière écologique ?

laver ses affaires de sport

Les vêtements techniques peuvent être nos meilleurs alliés dans notre pratique sportive : ils nous permettent de nous dépasser, d’atteindre nos objectifs. Mais ils peuvent aussi devenir l’ennemi de l’environnement. Chaque foyer français réalise en moyenne 182 cycles de lavage par an 1 et les tenues de sport n’aident pas à faire baisser ce chiffre, puisque nous les lavons généralement plus souvent que nos vêtements du quotidien : laver ses affaires de sport après seulement 1 heure d’utilisation, forcément ça alourdit leur impact écologique. D’autant que les vêtements sportifs sont fabriqués le plus souvent avec des matières synthétiques, qui peuvent rejeter des microparticules. Alors voici quelques conseils pour entretenir ses tenues de sport sans trop détériorer l’environnement.

Éviter de polluer l’océan

Chez Wakae, pour protéger l’océan nous avons fait le choix de recycler des déchets plastiques et de les transformer en vêtements sportifs. Alors pour que l’entretien de nos tenues techniques n’aille pas dans le sens inverse de l’impact positif que nous voulons avoir, voici quelques astuces : 

  • Laver vos vêtements en matière synthétique dans un filet de lavage qui évite la dispersion de microparticules. Lors du lavage en machine, des microfibres de plastique peuvent se détacher des vêtements en matières synthétiques et se retrouvent dans les eaux usées qui ne peuvent pas toujours être filtrées efficacement : cela entraîne une pollution des cours d’eau et de l’océan. Pour éviter cette pollution qui perturbe les espaces marins, vous pouvez par exemple utiliser le sac de lavage GuppyFriend.
  • Réduire la vitesse d’essorage. A la fin du cycle de lavage, le lave-linge essore les vêtements en effectuant de rotations rapides du tambour. Or ces rotations entraînent d’importantes frictions, ce qui favorise le détachement des microfibres synthétiques. Il est donc préférable de programmer un faible essorage, par exemple à 800 tours par minute.
  • Attendre impatiemment 2025 pour avoir un lave-linge avec filtre intégré, permettant de retenir les microparticules. En effet, une des mesures de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire prévoit qu’à partir de 2025, les lave-linges neufs vendus en France devront être munis d’un filtre bloquant les microfibres plastiques 2.
  • Utiliser une lessive écoresponsable. Pour cela, vous pouvez notamment choisir une lessive avec peu d’ingrédients et écocertifiée avec le label Ecocert, qui garantit l’absence de certains ingrédients nocifs pour la planète et pour votre santé (comme les conservateurs, les azurants optiques, le chlore, les tensioactifs, les parfums de synthèse, les colorants, les phosphonates, etc). Veillez également à ce que votre lessive ne contienne pas d’huile de palme, dont la production est… tout sauf écologique. Enfin, pensez toujours à respecter les dosages recommandés : un surdosage risque de laisser des traces sur le linge et d’encrasser votre machine à laver.

Économiser de l’énergie

  • Laver en machine seulement quand les vêtements sont réellement sales : si vous n’avez pas beaucoup transpiré pendant votre séance de sport, vous pouvez tout simplement suspendre votre tenue pour l’aérer (sans la mettre en boule) en attendant de l’utiliser une seconde fois avant de la laver
  • Laver à 30°C. Saviez-vous que 80% de l’énergie d’un lavage à 60°C est destiné à chauffer l’eau ? Laver ses vêtements de sport (ou ceux du quotidien) à faible température permet de respecter à la fois le porte-monnaie, la planète et votre linge
  • Utiliser du vinaigre blanc pour nettoyer régulièrement votre lave-linge, car une machine entartrée consomme plus.
  • Ne pas utiliser de sèche linge. Les affaires de sport sont généralement respirantes et sèchent très rapidement : il est donc inutile d’utiliser de l’énergie pour sécher ce type de vêtement, d’autant que la chaleur du sèche-linge pourrait endommager la matière et favoriser la fixation des mauvaises odeurs.

Laver ses affaires de sport efficacement tout en respectant le vêtement 

  • Laver vos vêtements de sport le plus rapidement possible après les avoir portés, si vous avez beaucoup transpiré pendant votre séance. Cela permet d’éviter que les odeurs ne s’incrustent et peut donc allonger la durée de vie de vos tenues techniques.
  • Et si l’odeur de transpiration persiste après le lavage ? Vous pouvez alors utiliser du bicarbonate de soude : humidifiez les endroits mal odorants avec quelques gouttes d’eau, puis saupoudrez-les généreusement avec du bicarbonate de soude. Laissez une demi-heure puis lavez.
  • Ne pas utiliser d’assouplissant, qui risque de compromettre l’élasticité des fibres techniques et peut rendre encore plus difficile l’élimination des mauvaises odeurs.

En résumé :

Voici 10 conseils proposés par Guppyfriend pour laver mieux, à appliquer à la fois pour vos vêtements de sport ou tout votre linge.

Sources

  1. ADEME : Étude usage lavage domestique, 2015
  2. ConsoGlobe : article “Bientôt des filtres à microplastiques sur nos machines à laver ?”

Rejoignez-nous :

Articles récents

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *